Étudiants Bénévoles

Envie de s'engager ?

POURQUOI DES BÉNÉVOLES ?

Ce sont les étudiants bénévoles qui animent les interventions. Ça change des interventions faites par des professionnels (ça ne remplace pas) et ça permet de faire passer les messages différemment.

Par exemple, les lycéens peuvent plus facilement s’identifier et se projeter, ou encore poser des questions…

POUR ÊTRE BÉNÉVOLE, IL FAUT FAIRE QUOI ?

Il n’y a pas de conditions particulières pour être bénévole chez PLUS, sinon être étudiant (à l’université, en école, en BTS…) et avoir un peu de temps à donner pour aller intervenir (quelques demies journées ou journées entières, le temps d’aller sur place, d’installer, d’intervenir et de ranger…).

Les bénévoles bénéficieront d’une formation organisée par l’association et ses partenaires. Elle permettra à tout le monde de pouvoir animer les temps d’intervention (gestion de groupe) et de répondre aux principales questions des lycéens sur les sujets abordés (aides sociales, APB, Sécu étudiante et premiers pas dans l’enseignement supérieur).Recrutement de bénévoles

PLUS repose sur la volonté de ses bénévoles et… le soutien des institutions (Education Nationale, structures engagées pour la jeunesse et l’éducation, collectivités territoriales). En s’engageant aux cotés de PLUS, ces acteurs favorisent l’information et l’intégration des futurs étudiants et l’émergence de solidarité dans les établissements d’enseignement supérieur.

Les actions de PLUS s’inscrivent particulièrement dans

  • les programmes d’accompagnement à la réussite éducative,
  • les programmes bac-3/bac+3 mis en place par les établissements
  • les objectifs de développement des engagements des jeunes.

Ainsi vous pouvez permettre le développement de PLUS sur votre territoire en apportant un soutien logistique ou un soutien financier à l’association.

Pour plus d’informations sur les modalités de partenariat et de financement, pour évaluer les besoins et préparer les actions sur votre territoire, remplissez le formulaire ci-contre.

TU HÉSITES ENCORE ?

CONTACTEZ-NOUS

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

DES LYCÉENS TÉMOIGNENT :

Sorayah, Terminale S, Lycée Agora, Puteaux

« J’ai vraiment appris des choses utiles notamment sur les aides sociales. Je ne savais pas que dès la mi-janvier il fallait demander le Dossier Social Etudiant au CROUS pour la rentrée universitaire suivante, ça va m’éviter des galères je pense. Merci pour les infos PLUS »

Sophie, Terminale ES, Lycée Pierre et Marie Curie, Versailles

« Les animations sont sympas et le fait d’échanger avec des jeunes étant passés par là m’a vraiment mise en confiance pour la suite. J’ai vraiment apprécié la disponibilité des bénévoles PLUS, même après l’intervention ils sont restés pour continuer à répondre à nos questions et nous donner quelques conseils. »

Pierre, Terminale STL, Lycée Lucie Aubrac, Courbevoie

« Moi qui suis pas très ordonné, le petit document que les bénévoles nous ont donné est super utile. Ça va me permettre d’avoir les dates essentielles à retenir et surtout de garder sur un même document mes différentes identifiants, je les perds tout le temps. »

Fatima et Sébastien, Terminale STMG et Terminale L, Lycée Le Corbusier, Poissy

« Bien sympa cette intervention, ça change de ce qu’on a l’habitude d’avoir. C’est vrai qu’APB est la chose dont on nous parle le plus, mais tout ce qui est aides sociales ou sécurité sociale, c’est important aussi, et personnellement y’a pleins de choses qu’on ne connaissait pas. »

DES ÉTUDIANTS-BÉNÉVOLES PARTAGENT LEUR EXPÉRIENCE

Nicolas

23 ans, Master 2 de Droit à l'Universitė Dauphine

« L’action de l’association PLUS m’a plu, parce que quand j'étais en terminale, l'orientation et les démarches d'inscription dans le supérieur et particulièrement APB ont été stressantes et pénibles à comprendre. Les professeurs et les conseillers d'orientation ne comprenaient pas toujours nos problèmes et il était très frustrant de ne pas avoir un interlocuteur avec qui parler librement de ces questions, de rencontrer quelqu'un qui était passé par là. J'ai passé énormément de temps à me renseigner sur le processus APB, les démarches d'entrée dans l'enseignement supérieur, et j'ai tellement galéré que je me suis dit qu'il était dommage de ne pas faire profiter de mon expérience à d'autres élèves, c’est pour cela que je suis devenu bénévole au sein de l’association. Le projet et l'association PLUS m’ont ainsi permis de pouvoir partager mon expérience, d'ouvrir un ``cadre de discussion`` entre élève et étudiants qui m'avait manqué lorsque j'étais en terminale.
Lors de la toute première intervention... J'étais assez stressé... Je ne savais pas trop quel accueil les élèves allaient me réserver, je ne savais pas si j'arriverais à gérer l'atelier. Au final, tout s'est plutôt bien passé, et j'étais assez à l'aise….je suis prêt à repartir l’année prochaine. »

Fanny

23 ans, Master Parcours Coopération Artistique Internationale à l’Université Paris 8

« J'ai été amenée à intervenir deux fois pour PLUS. Je suis intervenue sur un format forum, dans un lycée. Un petit nombre de lycéen a participé et est venu poser des questions notamment concernant les dernières démarches APB et sur le fonctionnement des diverses aides du CROUS. Pour ces jeunes, je dirais que le bilan a été qualitatif car chacun a pu trouver des réponses à ses questions et a vraiment perçu l'intérêt de PLUS. »

Laurent

25 ans, Master 1 Economie Sociale et Solidarité à l'Université de Marne-La-Vallée

« Pour ma part j'ai fait deux interventions, l'une dans une classe, l'autre dans un CDI lors des inscriptions APB. Je tire un bilan plutôt positif de l'atelier en classe même si le rythme est intense. Les élèves sont contents de pouvoir échanger avec des jeunes qui ont presque leur âge et qui sont passés par là. »

Sarah

25 ans, Licence 3 en sociologie et Licence 2 en administration économique et sociale à l’Université Paris 8

« La formation qui a été conçue pour nous, bénévoles, est très complète et permet de pouvoir parler aux jeunes de terminale, futurs étudiants, de tous les sujets qu’ils vont devoir affronter dans quelques mois. Les interventions devant des petits groupes d’élèves sont beaucoup plus pédagogiques et nous permettent de pouvoir leur parler durant un temps définit au travers des animations ludiques et accessibles à tous. »